Jalousie & dépendance affective Prise en charge par Delphine Py, Psychologue TCC du Cabinet Psynergy

Traitement de la jalousie et de la dépendance affective avec les TCC

La jalousie est une émotion normale, elle informe d’un danger ou d’une rupture affective & de la nécessité de protéger la relation.

La jalousie devient pathologique quand elle n’est plus adaptée à la réalité. Lorsqu’il n’y a pas de menace réelle quand la personne jalouse perd le contrôle.

 

 

Les thérapies cognitives et comportementales se prêtent tout particulièrement au traitement de la jalousie pathologique, en travaillant avec le patient selon l’approche méthodologique TCC.

Situation

Les situations déclenchantes peuvent être multiples :

  • Absence du partenaire,
  • Le partenaire parle avec un ou une potentiel(le) rival(e),
  • Le partenaire parle d’une personne pouvant représenter une menace,
  • Le partenaire regarde une personne pouvant être une menace pour le couple.

Femme jalouse surveillant le téléphone mobile de son compagnon

Cercle vicieux

Cercle Vicieux

  • Pensées

    • Pensées paranoiaques : tout est interprété de façon négative
      • « il la trouve plus jolie »
      • « elle pourrait me quitter pour lui »
    • Pensées obsessionnelles : ces pensées tournent en boucle constamment
      • « on peut me trahir »
      • « on peut me tromper »

  • Émotions

    Jalousie, anxiété avec de nombreux symptômes : des palpitations, la tête qui tourne, une boule dans la poitrine, l’impression d’étouffer…

  • Comportements

    • Surveillance étroite : le jaloux vérifie qu’il n’est pas trompé pour supprimer le doute
      • Regarde les SMS et les appels sur le portable du partenaire
      • Vérifie l’emploi du temps du partenaire
      • Suit le partenaire dans ses déplacement
    • Restriction des contacts : le jaloux souhaite supprimer toutes les menaces extérieures en empêchant son partenaire de rencontrer de potentiels rivaux.
      • interdiction de sortir avec ses amis
      • interdiction de parler avec de potentiels rivaux
    • Dévalorisation de l’autre : le partenaire est dénigré dans ses comportements
      • agressivité envers son partenaire
      • reproches fondés ou non

  • Conséquences

    • Renforcement des pensées, « heureusement que j’ai vérifié car sinon il ou elle aurait pu me tromper »
    • Diminution de la confiance en soi et de la confiance en l’autre
    • Renforcement des comportements de réassurance et de vérification
    • Création d’un lien de dépendance affective

Cercle vertueux

Avec les thérapies cognitives et comportementales, le patient peut casser ce cercle vicieux.

  • Pensées

    • Pour sortir de ce cercle vicieux, nous travaillons avec le patient sur les pensées automatiques présentes en situation anxiogène, avant (anticipation) et après (rumination).
    • Avec des techniques de restructuration cognitive, le patient apprend à prendre du recul et à relativiser

  • Émotions

    • Le patient développe ses compétences de gestion de l’émotion.
    • Déjà par une connaissance des émotions et leur fonctionnement, ensuite par l’acquisition de techniques pour apprendre à mieux les gérer.

  • Comportements

    • Le patient va petit à petit diminuer ses vérifications et ses restrictions en s’exposant, soit en réel, soit en imaginaire.
    • Nous commençons par les situations les plus faciles, plusieurs fois, jusqu’à ce que la situation ne pose plus de problème.
    • Ensuite nous passons à une situation un peu plus difficile, et ainsi de suite.
    • Nous apprenons également à lâcher prise.
    • Nous effectuons des jeux de rôle afin de développer l’affirmation de soi et apprendre à mieux communiquer avec l’autre.

  • Conséquences

    • Le patient reprend confiance en lui et en sa capacité à faire face à la jalousie.
    • Il se rend compte que ce qu’il redoute ne se produit pas.
    • Il se confronte de plus en plus et est de plus en plus à l’aise.
    • Il supporte de plus en plus une part de doute et d’incertitude.

Cercle Vertueux

A propos de Delphine Py

Delphine Py

Psychologue et Psychothérapeute spécialisée en thérapie comportementale et cognitive, Delphine Py dirige le cabinet Psynergy à Clermont-Ferrand. Membre de l’AFTCC et de l’ACATCC, elle intervient régulièrement à l’UFR Psycho Clermont ainsi qu’à la Faculté de médecine. Également spécialisée en analyse de la communication non verbale, elle forme et anime des ateliers dédiés à l’observation et à l’étude du langage du corps.

Psynergy

Contact

Le secrétariat est ouvert du Lundi au Vendredi, de 8h00 à 20h00, le Samedi, de 8h00 à 12h00.

 

 


Les prises en charge