Phobies, Peurs Prise en charge par Delphine Py, Psychologue TCC du Cabinet Psynergy

Traitement des phobies avec les TCC

Une phobie est caractérisée par la peur irrationnelle d’une situation particulière, elle est beaucoup plus intense et va au delà de la simple peur.
L’anxiété qui accompagne la phobie peut évoluer jusqu’à l’attaque de panique. Ce qui entraîne un évitement de la situation redoutée.

Les conséquences sur la vie de la personne dépendent vraiment du thème de la phobie, une phobie du serpent sera moins handicapante au quotidien que la phobie des chiens ou de la conduite qui sont des situations plus fréquentes dans nos vies.

  • Les phobies de type animales correspondent à une peur induite par les animaux ou les insectes,
  • Les phobies de type environnement naturel correspondent à une peur provoquée par des éléments naturels comme les orages, les hauteurs ou l’eau,
  • Les phobies sang/injection/accident. Dans la situation anxiogène, le rythme cardiaque ralentit, la personne peut s’évanouir (ce qui est complètement impossible pour toutes les autres phobie, car le mécanisme est inverse).
  • Les phobies situationnelles interviennent dans des situations particulières comme un voyage en avion ou d’autres moyens de transport, les tunnels ou même les ascenseurs.
  • Les phobies intéroceptives correspondent à la peur des maladies et des sensations corporelles qui sont interprétées comme preuves d’une maladie.

 

Les thérapies cognitives et comportementales se prêtent tout particulièrement à la prise en charge des phobies, en travaillant avec le patient selon l’approche méthodologique TCC.

Situation

 

Les situations déclenchantes peuvent être :

  • la présence de l’objet phobique (présence d’araignée),
  • l’évocation ou la représentation de l’objet phobique (dessin d’araignée ou quelqu’un qui parle d’araignée),
  • les lieux ou situations où l’objet phobique pourrait être présent (cave, grenier).

Phobie

Cercle vicieux

Cercle Vicieux

  • Pensées

    Il y a souvent une anticipation anxieuse des situations.

    • Cette anticipation peut concerner l’objet lui-même et de son éventuel danger :
      • « si je prend l’ascenseur, je pourrais mourir étouffé »
      • « ce chien peut me mordre »
      • « il pourrait y avoir des araignées »
    •  Elle peut aussi concerner l’intensité et l’incontrôlabilité de l’anxiété :
      • « je vais faire un arrêt cardiaque »
      • « je vais devenir fou »
      • « je ne vais pas gérer »
    • Elle peut également concerner des conséquences sociales de l’anxiété :
      • « on va se moquer de moi »
      • « je vais avoir la honte »

  • Émotions

    Angoisse avec de nombreux symptômes : des palpitations, tête qui tourne, vision brouillée, boule dans la poitrine, l’impression d’étouffer, etc…

    Cela peut même entraîner une attaque de panique ou une crise d’angoisse.

  • Comportements

    • Évitements des situations
      • ne pas aller dans la cave
      • ne pas prendre la voiture
    • Évitements subtiles 
      • comportements de réassurance comme être avec quelqu’un
      • prendre une bombe anti-araignée dans son sac
      • avoir son téléphone sur soi

  • Conséquences

    • La conséquence immédiate est que l’angoisse retombe sur l’instant,
    • mais le patient se dit qu’il à bien fait d’éviter sinon ce qu’il redoutait aurait pu se produire,
    • La peur et les évitements sont donc renforcés.

Cercle vertueux

Avec les thérapies cognitives et comportementales, le patient peut casser ce cercle vicieux

  • Pensées

    • Pour sortir de ce cercle vicieux, nous travaillons avec le patient sur les pensées automatiques présentes en situation anxiogène, avant (anticipation) et après (rumination).
    • Avec des techniques de restructuration cognitive, le patient apprend à prendre du recul et à relativiser.

  • Émotions

    • Le patient développe ses compétences de gestion de l’émotion.
    • Déjà par une connaissance des émotions et de leur fonctionnement, ensuite par l’acquisition de techniques pour apprendre à mieux les gérer.

  • Comportements

    • Le patient va petit à petit se confronter à la situation redoutée, en s’exposant soit en réel, soit en imaginaire.
    • Nous commençons par les situations les plus faciles, plusieurs fois, jusqu’à ce que la situation ne pose plus de problème.
    • Ensuite nous passons à une situation un peu plus difficile, et ainsi de suite.
    • Nous apprenons également à lâcher prise.

  • Conséquences

    • Le patient reprend confiance en lui et en sa capacité à faire face à ce trouble.
    • Il se rend compte que ce qu’il redoute ne se produit pas.
    • Il se confronte de plus en plus et est de plus en plus à l’aise.

Cercle Vertueux

A propos de Delphine Py

Delphine Py

Psychologue et Psychothérapeute spécialisée en thérapie comportementale et cognitive, Delphine Py dirige le cabinet Psynergy à Clermont-Ferrand. Membre de l’AFTCC et de l’ACATCC, elle intervient régulièrement à l’UFR Psycho Clermont ainsi qu’à la Faculté de médecine. Également spécialisée en analyse de la communication non verbale, elle forme et anime des ateliers dédiés à l’observation et à l’étude du langage du corps.

Psynergy

Contact

Le secrétariat est ouvert du Lundi au Vendredi, de 8h00 à 20h00, le Samedi, de 8h00 à 12h00.

 

 


Les prises en charge