Trouble du comportement alimentaire Prise en charge par Delphine Py, Psychologue TCC du Cabinet Psynergy

Traitement des Troubles du Comportement Alimentaire avec les TCC

La fréquence des troubles du comportement alimentaire augmente constamment dans notre société. Les causes de ces troubles sont induits par les comportements de restriction alimentaire (régime), la peur de grossir, l’insatisfaction de son corps comparé aux modèles imposés par la société (mannequin),  la difficulté à faire face aux conflits et à gérer les émotions. Ces troubles provoquent des altérations nutritionnelles:

 

  • Dénutrition dans le cas de l’anorexie mentale
  • Carences dans les cas de boulimie
  • Surpoids, obésité et leurs complications en cas de compulsions alimentaires.

 

Leur traitement implique une prise en charge, des comportements alimentaires ainsi que de l’approche psychologique.

Les thérapies cognitives et comportementales se prêtent tout particulièrement aux troubles du comportement alimentaire, en travaillant avec le patient selon l’approche méthodologique TCC.

Situation

Nous allons prendre l’exemple de la boulimie. Les situations déclenchant les crises interviennent dans un climat de restriction cognitive et alimentaire avec souvent un objectif de perte de poids.
Elles peuvent être multiples :

– Contextuelles : Un facteur extérieur plus ou moins grave comme la solitude, l’anticipation d’une situation à venir (mariage, soirée), le fait de manger en public, la pression, un décès…
– Corporelles : insatisfaction de l’image du corps comme de se voir en photo, d’aller essayer des vêtements dans un magasin…
– Émotionnelles : Une contrariété, un sentiment de rejet, une émotion difficile à gérer…

Femme souffrant de boulimie se faisant vomir

Cercle vicieux

Ces différentes situations sont extrêmement compliquées à gérer pour le patient.

Cercle Vicieux

  • Pensées

    • Pensée de contrôle : le patient veut contrôler son alimentation, ses crises et ses émotions
      • « Il faut que je perde du poids »
      • « Je dois être parfaite »
    • Pensée obsessionnelle : le patient pense tout le temps à la nourriture
      • « J’ai envie de chocolat, mais je vais manger une pomme c’est mieux pour mon poids »
      • « Je n’ai plus faim, mais j’ai le droit de manger ça dans mon régime… »
    • Pensée de dévalorisation de soi et de son corps :
      • « Je suis grosse et moche »

  • Émotions

    Le patient ressent des émotions intenses et désagréables.

    • Mal être
    • Angoisse

  • Comportements

    La patient ne supporte pas ses émotions et va essayer de les supprimer.

    La restriction conduit à une alternance d’états de contrôle alimentaire extrêmement strict où l’on mange peu (ou seulement les aliments autorisés), et d’états de pertes de contrôle compulsives, des craquages dans lesquels on mange tout ce que l’on s’interdisait.

    • Restriction cognitive et alimentaire : contrôler son alimentation à l’extrême, en fonction des calories ou du type d’aliment.
    • Crise de boulimie : le patient va manger tout ce qui lui tombe sous la main, sans plaisir, jusqu’à se sentir rempli et apaisé.
    • La crise peut être suivi de comportements de compensation (vomissement, sport ou privation et restrictions plus grandes encore)

  • Conséquences

    • Il y a un apaisement sur le court terme, mais la culpabilité ne tarde pas à arriver
    • Le patient est renforcé dans l’idée qu’il ne peut pas gérer ses émotions, il va donc continuer l’évitement émotionnel. Cela tendra à augmenter ses crises et diminuer sa confiance en lui
    • Mauvaise image de soi et de son corps
    • Renforcement du cycle frustration / craquage
    • Les conduites de restriction conduisent à perdre les sensations de faim, de satiété et de rassasiement.

Cercle vertueux

Avec les thérapies cognitives et comportementales, le patient peut casser ce cercle vicieux

  • Pensées

    • Pour sortir de ce cercle vicieux, nous travaillons avec le patient sur les pensées automatiques présentes en situation anxiogène, avant (anticipation) et après (rumination).
    • Avec des techniques de restructuration cognitive, le patient apprend à prendre du recul et à relativiser.
    • Nous travaillons également sur l’acceptation de soi, l’estime et la confiance en soi 

  • Émotions

    • Le patient développe ses compétences de gestion de l’émotion.
    • Déjà par une connaissance des émotions et de leur fonctionnement, ensuite par l’acquisition de techniques pour apprendre à mieux les gérer.

  • Comportements

    • Nous allons travailler avec le patient sur le cycle restriction / crise.
    • Avant tout à sortir de la restriction, car c’est la première étape qui va conduire à la crise de boulimie.
    • Nous allons réapprendre au patient à ressentir ses sensations alimentaires de faim, de rassasiement spécifique et de satiété. Il doit pouvoir réguler son alimentation en fonction de son corps, de ses besoins, et non plus de ses pensées ou de ce qui est imposé par son régime.

  • Conséquences

    • Le patient reprend confiance en lui et en sa capacité à faire face au trouble.
    • Il va sortir du cycle restriction / crise.
    • Le patient perçoit mieux les sensations de faim, de satiété et de rassasiement. Il mange de façon régulée.

Cercle Vertueux

A propos de Delphine Py

Delphine Py

Psychologue et Psychothérapeute spécialisée en thérapie comportementale et cognitive, Delphine Py dirige le cabinet Psynergy à Clermont-Ferrand. Membre de l’AFTCC et de l’ACATCC, elle intervient régulièrement à l’UFR Psycho Clermont ainsi qu’à la Faculté de médecine. Également spécialisée en analyse de la communication non verbale, elle forme et anime des ateliers dédiés à l’observation et à l’étude du langage du corps.

Psynergy

Contact

Le secrétariat est ouvert du Lundi au Vendredi, de 8h00 à 20h00, le Samedi, de 8h00 à 12h00.

 

 


Les prises en charge