Trouble du sommeil Prise en charge par Delphine Py, Psychologue TCC du Cabinet Psynergy

Traitement des troubles du sommeil avec les TCC

Les troubles du sommeil sont souvent lié aux habitudes du sommeil d’une personne. Ils peuvent sur le long terme interférer dans le fonctionnement physique, mental et émotionnel.

Il y a trois groupe de troubles du sommeil :

 

  • Les dyssomnies : insomnie d’origine psychologique (incapacité à dormir la nuit), insomnie d’origine extérieure, troubles du sommeil liés à une substance, narcolepsie. On distingue l’insomnie de début de sommeil, l’insomnie de maintien de sommeil et l’insomnie de réveil précoce. Au delà 3 semaines, on parle d’insomnies chroniques,
  • Les parasomnies sont des troubles du sommeil associés à des réveils nocturnes sans véritable perturbation  du sommeil. Il sont présents surtout chez l’enfant mais peuvent persister chez l’adulte. Le somnambulisme, les terreurs nocturnes, les troubles du sommeil associés au sommeil paradoxal, le bruxisme nocturne et l’énurésie nocturne font partie de cette catégorie.
  • Les troubles du sommeil d’origine psychiatrique, neurologique ou secondaire à une autre pathologie (dépression, anxiété…).

 

Les thérapies cognitives et comportementales se prêtent tout particulièrement à la prise en charge des troubles du sommeil, en travaillant avec le patient selon l’approche méthodologique TCC.

Situation

Exemple de difficultés d’endormissement. La situation déclenchante est le coucher le soir.

Homme souffrant d'insomnie

Cercle vicieux

Cercle Vicieux

  • Pensées

    • Il y a souvent une anticipation anxieuse de la nuit à venir.
    • « Je ne vais pas réussir à dormir, je vais être fatiguée, je ne pourrais pas gérer »
    • Les conséquences sont dramatisées.
    • « si je ne dors pas, je ne serai pas performant au travail, je ferai des erreurs et je pourrais me faire virer… »

  • Émotions

    • Anxiété avec de nombreux symptômes.
    • Le niveau d’éveil augmente.

  • Comportements

    • Ruminations
    • La personne peut être amener à retarder le coucher, ou s’endormir avec la TV.

  • Conséquences

    • Endormissement difficile,
      • « je savais bien que je ne dormirais pas « 
    • Renforcement de l’idée de l’incapacité du patient à dormir.

Cercle vertueux

Avec les thérapies cognitives et comportementales, le patient peut casser ce cercle vicieux.

  • Pensées

    • Pour sortir de ce cercle vicieux, nous travaillons avec le patient sur les pensées automatiques présentes en situation anxiogène, avant (anticipation) et après (rumination).
    • Avec des techniques de restructuration cognitive, le patient apprend à prendre du recul et à relativiser.

  • Émotions

    • Le patient développe ses compétences de gestion de l’émotion.
    • Déjà par une connaissance des émotions et de leur fonctionnement, ensuite par l’acquisition de techniques pour apprendre à mieux les gérer.

  • Comportements

    • Nous allons rééduquer le sommeil et mettre en place des méthodes de reconditionnement du sommeil.
    • On travaille sur le lâcher prise.

  • Conséquences

    • Le patient reprend confiance en lui et en sa capacité à dormir.
    • Il va réussir à dormir de mieux en mieux.

Cercle Vertueux

A propos de Delphine Py

Delphine Py

Psychologue et Psychothérapeute spécialisée en thérapie comportementale et cognitive, Delphine Py dirige le cabinet Psynergy à Clermont-Ferrand. Membre de l’AFTCC et de l’ACATCC, elle intervient régulièrement à l’UFR Psycho Clermont ainsi qu’à la Faculté de médecine. Également spécialisée en analyse de la communication non verbale, elle forme et anime des ateliers dédiés à l’observation et à l’étude du langage du corps.

Psynergy

Contact

Le secrétariat est ouvert du Lundi au Vendredi, de 8h00 à 20h00, le Samedi, de 8h00 à 12h00.

 

 


Les prises en charge