Trouble obsessionnel compulsif Prise en charge par Delphine Py, Psychologue TCC du Cabinet Psynergy

Traitement des TOC avec les TCC

Il s’agit d’un trouble mental caractérisé par l’apparition répétée de pensées intrusives,  les obsessions, produisant de l’inconfort, de l’inquiétude, ou de la peur. Cela se manifeste le plus souvent par des comportements répétés et ritualisés, les compulsions. Ceux-ci peuvent avoir l’effet de diminuer l’anxiété ou de soulager une tension.

Les obsessions et les compulsions sont souvent associées et sont généralement reconnues comme irrationnelles par les personnes sujettes au TOC mais sont néanmoins irrépressibles et envahissantes, diminuant le temps disponible pour d’autres activités.

 

Les thérapies cognitives et comportementales se prêtent tout particulièrement à la résolution des problématiques liées aux TOC, en travaillant avec le patient selon l’approche méthodologique TCC.

Situation

Il s’agit du point de départ de la situation.

Les gens peuvent avoir des tocs pour différentes raisons :

  • Un objet qui n’est pas rangé de façon « correcte », pour les tocs d’ordre et de symétrie.
  • L’intrusion d’un élément extérieur dans le foyer, comme les chaussures d’un invité, pour les tocs de propreté ou de contamination.
  • Concernant les tocs de vérification, ce sont plutôt des actions comme fermer une porte ou une fenêtre qui peuvent être déclencheurs.
  • La mise à disposition de certains objets, comme l’envoi d’un journal, pour les tocs d’accumulation.

TOC de lavage des mains

Cercle vicieux

Lorsque le patient est confronté à la situation à problème, les obsessions apparaissent , produisant de l’angoisse. Le patient ritualise pour supprimer son anxiété.

Cercle Vicieux

  • Pensées

    Les pensées sont présentes sous forme d’obsessions envahissantes sur différents thèmes :

    • Peur de la contamination, de la saleté, de la maladie : « je vais attraper le sida si je touche cela »
    • Préoccupation excessive pour l’organisation et la symétrie : « il faut que tout soit aligné »
    • Peur de faire mal aux autres à cause d’une inattention : « je pourrais perdre le contrôle et tuer quelqu’un »
    • Crainte d’attraper une maladie grave : « si je ne fais pas ceci ou cela je vais attraper un cancer »
    • Images ou pensées dérangeantes liées à la sexualité : « je pourrais perdre le contrôle et violer cette personne », « je suis peut être homosexuel sans le savoir »
    • Peur d’être responsable d’un événement terrible : « je ne fais pas ce rituel, je peux causer un accident »
    • Préoccupation par le sacrilège, le blasphème ou la moralité.
    • Peur de jeter un objet dont on pourrait avoir besoin (qui mène à l’Accumulation Compulsive) : « si je jette cela et que j’en ai besoin… »
    • Peur de faire des erreurs : si je ne fais pas tout parfaitement, ça peut conduire à un événement dramatique et je serais responsable »

  • Émotions

    • Anxiété avec de nombreux symptômes : des palpitations, la tête qui tourne, une boule dans la poitrine, l’impression d’étouffer…

  • Comportements

    Pour soulager l’anxiété liée à ces obsessions, la personne va adopter des comportements compulsifs ritualisés de façon répétée.

    • Vérifier, toucher, compter, placer ou ordonner,
    • Se laver ou nettoyer,
    • Accumuler des objets inutiles,
    • Fixer des yeux,
    • Demander à être rassuré de façon répétitive,
    • Faire des listes,
    • Exécuter des rituels mentaux,
    • S’éloigner de toute source de « contamination ».

  • Conséquences

    • Les compulsions  « soulagent » l’anxiété sur l’instant.
    • Pourtant, cela ne fait qu’aggraver et renforcer le problème, entraînant l’individu dans le cercle vicieux du TOC.
    • Le patient se dit qu’il a bien fait de compulser, sinon ce qu’il imaginait aurait pu se produire.

Cercle vertueux

Avec les thérapies cognitives et comportementales, le patient peut casser ce cercle vicieux du TOC. En comprenant les mécanismes du TOC, il va apprendre à ne plus lui « obéir », afin de ne plus être handicapé dans son quotidien.

  • Pensées

    • Pour sortir de ce cercle vicieux, nous travaillons avec le patient sur les pensées automatiques présentes en situation anxiogène, avant (anticipation) et après (rumination).
    • Avec des techniques de restructuration cognitive, le patient apprend à prendre du recul et à relativiser.

  • Émotions

    • Le patient développe ses compétences de gestion de l’émotion.
    • Déjà par une connaissance des émotions et de leur fonctionnement, ensuite par l’acquisition de techniques pour apprendre à mieux les gérer.

  • Comportements

    • Le patient va petit à petit diminuer les compulsions rituelles, en s’exposant soit en réel, soit en imaginaire.
    • Nous commençons par les situations les plus faciles, plusieurs fois, jusqu’à ce que la situation ne pose plus de problème.
    • Ensuite nous passons à une situation un peu plus difficile, et ainsi de suite.
    • Nous apprenons également à lâcher prise.

  • Conséquences

    • Le patient reprend confiance en lui et en sa capacité à faire face à ce trouble.
    • Il se rend compte que ce qu’il redoute ne se produit pas et peut commencer à contredire le TOC
    • Il se confronte de plus en plus et est de plus en plus à l’aise.

Cercle Vertueux

A propos de Delphine Py

Delphine Py

Psychologue et Psychothérapeute spécialisée en thérapie comportementale et cognitive, Delphine Py dirige le cabinet Psynergy à Clermont-Ferrand. Membre de l’AFTCC et de l’ACATCC, elle intervient régulièrement à l’UFR Psycho Clermont ainsi qu’à la Faculté de médecine. Également spécialisée en analyse de la communication non verbale, elle forme et anime des ateliers dédiés à l’observation et à l’étude du langage du corps.

Psynergy

Contact

Le secrétariat est ouvert du Lundi au Vendredi, de 8h00 à 20h00, le Samedi, de 8h00 à 12h00.

 

 


Les prises en charge